rubans- Philippe de Courcy
Fractale de Philippe de Courcy


Témoignage d’Élisabeth en Luce du 18 juin 2014

LA PEUR INHIBE LE PAPILLON ALCHIMIQUE DE L’IMMORTALITE

Actuellement, nous sommes tous et toutes plongés dans la peur noire collective de l’Humanité en refus d’elle-même.

Même si, individuellement, nous avons su dire non aux trois premières peurs (cf. ‘Le feu rouge de la 3e peur collective), nous ne pouvons faire comme si la Peur et toutes ses extensions ne touchaient pas la très grande majorité.

Notre lumière intérieure peut donner la sensation de brûlure à ce qui n’est pas aligné autour de nous, comme à toutes les ombres de ceux qui ne sont pas alignés en eux.

N’hésitons plus à faire directement appel au Monde et à sa Lumière.

Pour faire très simpliste, la lumière du Monde peut tempérer et apaiser la chaleur du feu intérieur comme extérieur de toutes nos pensées, de tous nos sentiments et de toutes nos énergies en voie d’alignement, c’est-à-dire de notre dualité en train d'être accueillie en notre unité.

Tandis que l’Ombre déconnectée de sa lumière semble, au contraire, rafraîchir toutes ces sensations de brûlure par l’aspersion de son froid glacial. Mais seulement au tout début, parce qu’elle finit toujours par brûler (elle, véritablement) toutes nos défenses, jusqu’à absorber notre lumière quand nous n’y avons pris garde.

En effet, les ombres non acceptées et non reconnues finissent inexorablement par glacer de leurs brûlures gelées, un peu comme de l'azote liquide, non seulement ceux et celles qui les approchent, mais surtout celles et ceux qui ont succombé à tout veau d’or.

La peur, toutes nos peurs, comme l’Ombre et toutes nos ombres, sont actuellement sollicitées par certains êtres invisibles mais également certains humains. Ils tentent (et nous tentent aussi) de dissimuler par leurs fumées visibles ou invisibles: le feu alchimique de notre connexion directe avec Dieu. Ils attirent ainsi toute l’attention de notre ego en mettant en avant risques réels et potentiels, car ils savent que l’ego répond toujours par la peur…

Ainsi, quand nous ressentons une peur, quelle qu’elle soit, c’est uniquement parce que nous nous laissons dominer et détourner par notre ego, ou par l’ego des autres.

Si le travail est l’opium du peuple, la peur est l’opium de l’ego, et l’ego, l'opium du pouvoir.

Pourtant, notre ego est seulement un outil (cf. par exemple ‘Les voies de la petite voix). Nous n’avons donc pas à le confondre avec le mental, ni même à vouloir le tuer, mais à bien l’utiliser dans la juste mesure de l’ordre et de la clarté divins. Comme tout outil, en l’occurrence du mental, nous pouvons utiliser l’ego au mieux de sa propre perfection en son rôle auprès de nous.

Ne fuyons plus nos peurs, notre ego, nos ombres, toutes nos ombres, mais accueillons-les, rassurons-les, assurons-les de notre amour indéfectible. Reconnaissons-les pour ce qu’ils sont et nous dévoilent: là où nous en sommes concernant, à la fois, notre écoute de tous ces sauveurs extérieurs et notre non-écoute de notre vérité divine, uniquement intérieure.

Pourquoi, et ce, concomitamment, toutes nos peurs et tous nos besoins d’être rassurés sont-ils plus particulièrement accentués? si ce n’est pour tenter de nous détourner de notre transformation en cours, de notre transition vers le Papillon Divin que nous sommes réellement.

Parce que ces êtres savent parfaitement que nous sommes encore collectivement dans la croyance, donc dans la superstition, et notamment dans la croyance que nous ne pourrions devenir qui nous sommes… sans eux, sans une aide extérieure, sans leur aide extérieure, sans leur protection, sans leur guerre, sans leur paix!

Parce qu’ils savent que nous n’osons pas encore accepter que l’alchimie divine n’a plus besoin d’aucune quête, d’aucune destination, d’aucun repère, d’aucun objectif, d’aucune projection, d’aucune objectivation, d’aucun projet, d’aucun rituel, d’aucune espérance, d’aucun souhait, d’aucune incantation, d’aucun mantra, d’aucune activation, d’aucune méditation, d’aucune anticipation, d’aucune réponse, d’aucune aide, d'aucun combat, d'aucune résistance…

Rien de rien! Si ce n’est notre OUI à la vie, exactement là où nous nous trouvons, autant extérieurement qu’intérieurement, autant humainement que divinement.

Dieu n’attend pas que nous soyons parfaits humainement, il sait que nous sommes parfaits divinement.

Nous sommes déjà l’éternité (en notre divinité), comme nous pouvons réaliser l’immortalité (en notre humanité) dès que nous acceptons et reconnaissons notre incarnation, mais ce, totalement: sans continuer à jouer aux gentils, aux méchants, aux victimes, aux bourreaux, aux sauveurs, aux tièdes, aux contestataires, aux moutons comme aux résistants de tous poils…


Sans continuer à jouer aux grévistes, en ne manifestant en réalité qu’uniquement la grève intérieure de la vie telle qu’elle est, donc la grève de notre création commune, donc la grève de la Création.

Ce jeu est terminé.

Le combat est terminé. Tout combat est devenu vain et futile. La résistance est terminée.

Cf. également le chapitre "L'énergie dictature et son double l'énergie résistance" du texte 'Le moment des injustes vient de commencer'

Sauf dans les croyances de l'ego apeuré!

Sauf dans l'illusion de ceux et celles qui sont encore en recherche de reconnaissance et de pouvoir, et qui, pour cela, veulent à tout prix nous maintenir dans la peur, dans toutes nos peurs insécures, dans l'ego, dans la fausse sécurité de tous nos ego, et donc dans le temporel et le précaire de leur vision imposée d'une Humanité mortelle et soumise.

Sauf pour eux qui veulent l'exclusivité de l'immortalité absolue. Car, en réalité, ils veulent uniquement une immortalité et un pouvoir libertaires du divin, duquel Divin ils se seraient émancipés. Ce qui fut aussi le choix des Illuminati. (cf. 'Le sens de la vie et les Illuminati')

Pourtant, l’immortalité! que tant et tant ont recherchée
depuis des siècles des siècles… Et même un Hitler, et même aujourd’hui des personnes et des énergies encore en quête d'un élixir de vie... L'immortalité était notre choix d'âme initial et le premier attribut divin de notre toute première incarnation terrestre.

Pourtant, l’immortalité et son secret résident, et ont toujours résidé, seulement et simplement en l’acceptation du Papillon Divin en nous. Et nous n’avions et n'avons rien à faire pour cela.

Comme nous n’avons plus rien à faire dans l'objectif de ceci ou cela, sauf à continuer à nous décaler de nous-même(s) et être à côté de notre réalité divine.

Accepter! c’est accepter tout ce qui est, tout ce qui n'est pas, tout ce qui est tel que cela est, tout ce qui vient, tout ce qui s’en va, tout ce qui n’est plus, tout ce qui devient, y compris en 3D. Surtout en 3D?! Et, dès que nous serons suffisamment dans cette acceptation, au sujet de laquelle seule la justice divine de notre Présence connaît le juste tempo, alors la Grâce du papillon nous habitera immortellement.

Parce que nous n’aurons plus besoin de croire mourir pour croire renaître.

Parce qu'en toute conscience nous ferons et serons à nouveau un avec notre âme-papillon…

rubans- Philippe de Courcy

Extrait de la lettre intérieure de la Déesse Mère, retranscrite en mars 2014 via Luce éternelle jusqu’à Elisabeth

…«Car votre vibration est en train de changer. Elle devient, à la fois, plus douce et plus affermie.

Et cela ne peut être accepté par beaucoup de personnes, actuellement. Parce que votre vibration peut brûler, et même consumer… non pas l’Ombre, mais bien les ombres des gens qui n’ont pas su accepter et aimer ces parties d’eux-mêmes.


Seuls l’amour divin, la vérité divine, la sagesse divine, la lumière divine, c’est-à-dire les attributs divins accueillis en vous, peuvent sembler brûler tous ceux qui refusent leur propre lumière.

Votre lumière ne peut être qu’intérieure et ne peut venir de l’extérieur, de tout extérieur.


En votre temps linéaire présent, seuls quelques très rares humains (en fonction du nombre actuel des âmes incarnées sur terre) ont recontacté puis accueilli leur Présence via leur Etre Réel. Pour l’instant, aucun d’eux ne se montre et ne s’annonce au monde extérieur.

[…]

Voilà ce que peut représenter un papillon pour une chenille.

Jamais la chenille ne croira que non seulement elle peut devenir papillon, mais qu’elle l’est déjà. Et la chenille, qui mange tout, déteste les papillons. Vraiment! Même si, bien sûr, ce «sentiment» n’est pas tout à fait le même que pour les humains.

Alors, elle mange et mange, détruisant tout sur son passage, tant qu’elle n’a pas compris qu’elle n’a plus besoin de détruire (ce qu’elle est en tant que chenille) pour être qui elle est vraiment (un papillon).


Et c’est uniquement à ce moment-là, quand totalement elle accepte et aime sa forme de chenille, qu’elle peut devenir… et redevient papillon.

Ne crois pas que toutes les chenilles (même du règne animal) deviennent forcément papillons!

Quand ce n’est pas le cas, et c’est en fait ce qu’il advient pour la grande majorité d’entre elles, elles meurent ou reviennent directement dans l’astral terrestre, dont elles sont encore issues, pour l’instant.


Tout est vrai, comme tu pourrais le dire, et même encore plus vrai aujourd’hui en ton temps figé linéairement. Mais je dirai plus volontiers: en ton temps immortel de ton temps linéaire.

Eh oui, il y a aussi une immortalité (mais non infinie, mais non l’infini) en votre temps linéaire.


Et c’est par cette immortalité, que recherchent et recherchaient toutes les nuances manifestées de tous ceux qui se disaient ou se croyaient alchimistes, que vous pourrez accéder à la porte de communication entre le temps linéaire et le temps sans temps.

L’immortalité n’est pas l’infini. L’immortalité n’est pas l’éternité. L’immortalité n’est pas la résurrection, l’immortalité n’est pas l’ascension, l’immortalité n’est pas la vie éternelle.

Pourtant, l’immortalité est, en d’autres termes, ce que vous appelez la Transition, la porte de transition, le portail de transition, le vortex de transition.

L’immortalité est le véhicule, est le moyen, est le vaisseau dans tous les sens du terme, qui vous mène, vous mènera, vous a toujours menés, est en train de vous mener directement jusqu’à votre point de départ d’avant votre incarnation, d’avant toutes vos incarnations, vers le point zéro de votre Etre Réel.


En d’autres termes, l’immortalité ne peut aller sans le point zéro. C’est un binôme. Et cela, si peu l’ont compris!

Pourtant, s’il y a une seule chose à comprendre de l’alchimie, c’est bien cela. S’il y a un seul trésor, s’il y a un seul or à faire jaillir du feu alchimique, c’est cette compréhension. Que, pourtant, de par les siècles des siècles, certains ont pu approcher, mais n’ont été autorisés à le partager que sous forme de métaphores symboliques, tel le papillon alchimique.»…

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

A qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Elisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

Mercredi 18 juin 2014 3 18 /06 /Juin /2014 09:36

Publié dans : transition dimensionnelle
Retour à l'accueil

UNION DU CŒUR SACRÉ

  • La Vie Providence
  • : 20/11/2006
  • : Espace des TÉMOIGNAGES et CHANNELINGS de Luce et Loriel sur le processus d'Ascension. Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel. Expression de la quaternité du Père Divin, de la Mère Divine, du Fils Divin et de la Fille Divine, par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE.
  • Contact
  • Retour à la page d'accueil

QUELQUES TRADUCTIONS

RECHERCHE SUR LVP

LETTRES PROVIDENCE

CATALOGUE DES TEXTES

ROYAUTÉ DIVINE

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS

Cover souple Petit Oiseau 2e EdCover Livre de Sarah Espace
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover LVP IV Espace

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

ROI PAR SA REINE

porteur du graal/chevalier_atlantis.jpgRoi et Reine/accolade_chevalier.jpg
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés